Algérie harka 01.
6 citations
Commentaires
Histoire
Avis et études
VedetteDéfinition
harka (n. f.)

Vieilli Troupe de soldats supplétifs indigènes (harkis) recrutée par l'armée française pendant la guerre d'indépendance.



[État des données: avancé]
Citation(s)Référence(s)
Parallèlement à ce mode de recrutement, l'administration utilisait le système des harkas, c'est-à-dire une conscription déguisée. Chaque caïd devait prélever sur sa tribu un contingent de 20 à 30 harkis sous le commandement du propre fils, du frère ou d'un proche parent du chef indigène.1982, Boutarène, Kaddour, un enfant algérien témoin des débuts du XX ème siècle, p. 106.

[littérature]
Fils d'un harki ayant fait parti de la "harka de Kobus", qui s'est, durant la guerre de libération nationale, opposée au F.L.N-A.L.N.1994, El Watan, 26 septembre.

[presse, journaux, périodiques]
[...] commanditaires disséminés même dans les hautes sphères et les centres de décision de ses exécutants véritables dragons greffés sur les racines de la harka de triste mémoire.1995, El Acil, 11 septembre.

[presse, journaux, périodiques]
Gosbane Ouled Sidi Slimane, N'gaouss ne connaîtront pas de harka.1995, El Watan, 01 novembre.

[presse, journaux, périodiques]
Ses hommes rejoignirent le FLN ou la harka mais quelques-uns purent [...] passer entre les mailles du filet.1999, Sansal, Le Serment des barbares, p. 118.

[littérature]
D'autres ont déserté, et parce qu'un choix en appelle un autre, se sont engagés dans la harka ou la Légion Étrangère.1999, Sansal, Le Serment des barbares, p. 201.

[littérature]
Commentaire linguistique
Terme compris du plus grand nombre de francophones mais peu utilisé.
Historique
De l'arabe.
Bilan métalinguistique
Attesté dans Lanly 1970, Duclos 1991.
#AL-518255