Centrafrique lettré, ée 01.
2 citations
Histoire
Francophonie
Ouvrir dans une nouvelle fenêtre
VedetteDéfinition
lettré, ée (n. ou adj.)

Personne sachant lire et écrire, sans être nécessairement un(e) intellectuel(le).



[État des données: en cours]
Citation(s)Référence(s)
Mais si leur niveau de formation scolaire avoisinait fréquemment celui du secondaire des lycées et collèges, ce n'était pas de simples lettrés qui devenaient les tous premiers hommes politiques de l'Oubangui. 1984, M. Amaye, Les missions catholiques et la formation de l'élite administrative et politique de l'Oubangui-Chari de 1920 à 1958, p. 537.

[études scientifiques]
Même si certains de nos confrères de R.F.I. -maladroitement appelée France Inter par la plupart de nos compatriotes lettrés- [...] 1991, E lè sôngô, 7 mai.

[presse, journaux, périodiques]
Origine
Innovation sémantique à partir du français de référence.
Francophonie
Commentaire(s) intrazone
L'emploi est attesté au Bénin, au Burkina Faso, en Côte d'Ivoire, au Mali, au Niger, au Sénégal, au Tchad et au Togo. (Selon IFA , 1983). Il est reçu au Burundi (Cl. Frey, 1996) et au Congo (Brazzaville) (A.Queffélec, A. Niangouna, 1990). Cet usage est plus récemment confirmé pour la Côte d'Ivoire (S.Lafage, 2003), le Sénégal (Equipe IFA-Sénégal G. N'diaye-Corréard et alii, 2006) et le Tchad (Ng. Ndjérassem, 2005).
#CE-518095