Maroc cheikh 01.
14 citations
Commentaires
Renvois
Histoire
Francophonie
Ouvrir dans une nouvelle fenêtre
VedetteDéfinition
cheikh (n. m.) [API] Cliquez pour entendre la prononciation.

Au pluriel, cheikh prend aussi bien la forme du pluriel français que le pluriel emprunté à l'arabe chioukh, combiné ou non au s du pluriel français.
Anciennement, chef de tribu, représentant de l'autorité dans le village. Actuellement, fonctionnaire du ministère de l'intérieur responsable administratif d'une tribu ou d'une circonscription territoriale urbaine ou rurale. (Par extension), chef de village ou de tribu.



[État des données: avancé]
Variante(s) graphique(s)
chaykh; chikh
Citation(s)Référence(s)
À son âge, il lui est difficile de se déplacer à chaque fois au bureau du cheikh et ensuite à la commune pour se procurer le fameux document.1992, L'Opinion, 6 septembre.

[presse, journaux, périodiques]
La colonisation n'a pas beaucoup changé cette organisation socio-politique, sinon son institutionnalisation (cheikhs et moqadem) et son renforcement par des représentants, des militaires colons, ardents dans l'application et l'exécution des décisions.1992, La Tribune du Maroc, 20 juin.

[presse, journaux, périodiques]
Les ruraux qui viennent voir le cheikh pour un quelconque certificat doivent patienter, faire antichambre et le pied de grue. Non que le responsable cheikh refuse de recevoir et de délivrer la pièce demandée. Au contraire, c'est le rédacteur qui n'est pas toujours entre les mains du responsable.1992, Al Bayane, 2 juillet.

[presse, journaux, périodiques]
Au hay Doum à Sidi Moussa, l'écurie située dans l'immeuble de la rue 27 abrite une vache et un âne qui hurlent durant toute la nuit. Que font le cheikh et le mokkadem ?1992, L'Opinion, 23 juillet.

[presse, journaux, périodiques]
Une même tribu peut contenir plusieurs chioukhs et le collectif de ceux-ci [...] peut délibérer au nom de la tribu.1993, L'Opinion, 29 janvier.

[presse, journaux, périodiques]
Voilà qui est également un signe positif avant que ne se tienne dans quelques jours la réunion des chioukhs à Laâyoune.1993, Al Bayane, 10 juillet.

[presse, journaux, périodiques]
Personne n'est passé à côté du bain, ni cheikhs ni mokadems et même pas le caïd de l'arrondissement.1995, Libération, 18 février.

[presse, journaux, périodiques]
Les chioukh des tribus sahraouies, les élus, les représentants d'associations se sont rendus à la wilaya pour exprimer leurs condoléances attristées. 1999, L'Opinion, 28 juillet.

[presse, journaux, périodiques]
Les veillées auxquelles ont assisté des chioukh et des notables de Laâyoune ont été marquées par des allocations prononcées par les présidents du conseil municipal et de la commune rurale de Boucraâ. 1999, Le Matin du Sahara, 11 août.

[presse, journaux, périodiques]
''Bonne matinée, oncle Ouahrouch", murmura Agourram en dépoussiérant les babouches du cheikh. 1999, A. Hannama, La sérénade des flots, p. 100.

[littérature]
Opérant en ville ou dans les campagnes, le cheikh et le moqadem savent tout sur nous. 2000, Le Journal, 19-25 février.

[presse, journaux, périodiques]
La question qui reste posée, c'est la disposition du système politique à toucher à son noyau makhzénien, à ses agents- cheikhs, moqadems. 2000, La Gazette du Maroc, 9 février.

[presse, journaux, périodiques]
Le chikh que se trouve dans la khaïma distribue des fruits secs et des bonbons en puisant dans un grand plat préparé à cette fin. 2000, Le Journal, 22-28 avril.

[presse, journaux, périodiques]
J'étais absent de mon café quand le caïd du district, le cheikh, le commissaire et quelques éléments des forces auxiliaires ont atterri chez moi. 2000, Economie et Entreprises, avril, nº 37, p. 40.

[presse, journaux, périodiques]
Commentaire linguistique
Terme employé fréquemment par l'ensemble des locuteurs francophones.
Dérivé(s), composé(s) et mot(s) de même famille
cheikh des mokaddems;
Renvoi(s) onomasiologique(s)
agent d'autorité; aide-m'kadem; amghar; caïd; chef de quartier; ckeikh; cheikh des mokadems; choura; derb; djemaâ; gouverneur; hay; khalifa; majlis; makhzen; mokadem; mokadem du quartier; mokataâ; mokhazni; pacha; raïs; supercaïd; wali;
Origine
Emprunt d'un lexème, d'un syntagme, d'une expression (avec son sens) à l'arabe.
Historique
De l'arabe [API], "chef de tribu arabe". Attesté en français de référence dès le XVIIe siècle (voir FEW, 19, 170a; TLF, RobHis, Trévoux 1771, Littré 1876, NasserLex).
Étymon du FEW
chaykh
Français de référence
Réalité propre
Emploi qui réfère à une réalité propre au pays ou à la région de la variété de français, ou qui en provient.
#MA-411471