Maroc fquih 01.
8 citations
Commentaires
Renvois
Histoire
Francophonie
VedetteDéfinition
fquih (n. m.) [API] Cliquez pour entendre la prononciation.

Au pluriel, fquih prend aussi bien la forme du pluriel français que le pluriel emprunté à l'arabe fouqaha (voir variantes graphiques au pluriel), combiné ou non au s du pluriel français.
Savant en théologie musulmane, juriste en droit islamique; (par extension) lettré, maitre virtuose.



[État des données: avancé]
Variante(s) graphique(s)
(singulier) fakih; faquih; fkih; fqih; lafqui (pluriel) fokahas; foukahas; fouqahas; fuqahas
Variante(s) phonétique(s)
[API]  Cliquez pour entendre la prononciation.
Citation(s)Référence(s)
Si vous contactez un fquih pour vous informer sur les sources d'un hadith ou d'un verset coranique, il est tenu de le faire.1987, F. Mernissi, Le harem politique, p. 10.

[études scientifiques]
Tout étudiant muni du certificat de capacité (ijaza) délivré par ses professeurs avait le droit d'enseigner à l'Université de Fès. Il était communément appelé fkih ("juriste", lettré") et professait son cours dans un coin de la salle de prière non encore occupé.1987, R. Le Tourneau, Fès avant le protectorat.

[études scientifiques]
Les amis qui fréquentaient le poète ne rataient jamais les rendez-vous tant le fquih était une source inépuisable en littérature et chariaâ.1992, L'Opinion, 13 juin.

[presse, journaux, périodiques]
L'enseignement est dirigé par le fquih Sidi Ahmed Ben Abdellah, qui est un savant.1993, Le Matin du Sahara, 3 janvier.

[presse, journaux, périodiques]
C'est aussi une confusion de la religion avec les fouqaha.1994, Al Bayane, 12 octobre.

[presse, journaux, périodiques]
Que de mots pérorant de sens pour désigner sa trajectoire: une vie en bissectrice entre l'Orient et l'Occident, le passeur entre deux rives, le fquih catholique.1995, Libération, 5 juillet.

[presse, journaux, périodiques]
La voie intraveineuse est autorisée par certains foukaha contemporains.1997, L'Opinion, 11 janvier.

[presse, journaux, périodiques]
Ce breuvage a rencontré une résistance dans les milieux des fokahas qui considéraient que le rituel du thé ressemblait étrangement à celui du vin.1998, Libération, 11 août.

[presse, journaux, périodiques]
Commentaire linguistique
Terme compris du plus grand nombre de francophones mais peu employé. Il est utilisé à l'écrit surtout par les intellectuels.
Dérivé(s), composé(s) et mot(s) de même famille
fikh;
Synonyme(s)
alem; cheikh;
Renvoi(s) onomasiologique(s)
alem; cadi; charia; chraâ; cheikh; Coran; fetwa; fikh; fquih; hadith; imam; mufti; soufi, e; taleb; tariqa; zaouia;
Origine
Emprunt d'un lexème, d'un syntagme, d'une expression (avec son sens) à l'arabe.
Historique
De l'arabe [API], "qui connaît le fikh, juriste".
Français de référence
Réalité propre
Emploi qui réfère à une réalité propre au pays ou à la région de la variété de français, ou qui en provient.
#MA-414495