Histoire
Francophonie
Maroc imam 02.
6 citations
Commentaires
Renvois
Encyclopédie
Histoire
Ouvrir dans une nouvelle fenêtre
VedetteDéfinition
imam (n. m.) [API] Cliquez pour entendre la prononciation.

Savant en théologie musulmane.



[État des données: avancé]
Citation(s)Référence(s)
Les yeux baissés, nous écoutions dans ce recueillement nécessaire le hadith de notre imam [...].1986, A. Serhane, Les enfants des rues étroites, p. 36.

[littérature]
Le musulman moyen ne peut jamais en savoir autant qu'un imam.1987, F. Mernissi, Le harem politique, p. 9.

[études scientifiques]
Quand il s'agit de statuer sur la distribution d'un bien immobilisé, l'imam des musulmans, la jamaâ et le qadi sont sur pied d'égalité.1992, Awal.

[presse, journaux, périodiques]
Balafrej [...] a présenté dans un exposé introductif les qualités de l'imam Malek ainsi que son oeuvre qui a connu un grand rayonnement.1992, L'Opinion, 30 janvier.

[presse, journaux, périodiques]
Selon un hadith rapporté par l'imam Malik dans le Mouwatta, le jeûneur s'abstient de manger, de boire et de désirer qu'en vue de Moi, c'est-à-dire de Dieu. 1992, Le Matin du Sahara, 1er avril.

[presse, journaux, périodiques]
Loin devant, en tête du cortège, avancent la main dans la main, les responsables du PDJ[...] ainsi que des ouléma et des imams. I2000, Le Journal, 18-24 mars.

[presse, journaux, périodiques]
Commentaire linguistique
Terme employé fréquemment par l'ensemble des locuteurs francophones. Quoique attesté dans les dictionnaires français imam est d'un usage beaucoup plus répandu au Maroc qu'en France.
Dérivé(s), composé(s) et mot(s) de même famille
imamat;
Synonyme(s)
alem; cheikh;
Renvoi(s) onomasiologique(s)
alem; charia; chraâ; cheikh; Coran; fetwa; fikh; fquih; hadith; ijtihad; mufti;
Données encyclopédiques
Les quatre fondateurs des quatre rites sunnites qui portent le titre d'imam en vertu de leur grand savoir en théologie musulmane sont l'imam Bnu Chafiî, l'imam Bnu Hanifa, l'imam Bnu Hanbal et l'mam Bnu MaleK.
Origine
Emprunt d'un lexème, d'un syntagme, d'une expression (avec son sens) à l'arabe.
Historique
De l'arabe [API], "titre donné chez les musulmans à celui qui préside à la prière dans une mosquée et à chacun des quatre fondateurs des quatre rites chez les sunnites et aux sucesseurs de Ali chez les chiites". Emprunté par le canaldu turc et attesté en français de référence dans la deuxième moitié du XVIe siècle (voir TLF, RobHist, Trévoux 1771, Littré 1863, NasserLex).
Français de référence
Réalité propre
Emploi qui réfère à une réalité propre au pays ou à la région de la variété de français, ou qui en provient.
#MA-508899