Maroc naïb 01.
3 citations
Commentaires
Renvois
Histoire
Francophonie
Ouvrir dans une nouvelle fenêtre
VedetteDéfinition
naïb (n. m.) [API] Cliquez pour entendre la prononciation.

Au pluriel, naïb prend aussi bien la forme du pluriel français que le pluriel emprunté à l'arabe, nouab, combiné ou non au s du pluriel français.
Anciennement représentant du sultan.



[État des données: ]
Variante(s) phonétique(s)
[API]  Cliquez pour entendre la prononciation.
Citation(s)Référence(s)
En 1877, le Naïb du Sultan remet aux représentants des puissances un mémorandum exposant les griefs du Makhzen contre la protection et proposant les réformes.1968, J. Brignon et alii, Histoire du Maroc, p. 298.

[études scientifiques]
Les naïbs du Sultan (Titre). 1987, M. Bouchara, Immigrations et protections au Maroc, p. 427.

[études scientifiques]
Dar Niaba (façade de style Renaissance) abritait autrefois les bureaux du naïb, représentant du sultan.1992, Le Matin du Sahara. Magazine, 13 décembre.

[presse, journaux, périodiques]
Commentaire linguistique
Terme compris du plus grand nombre de francophones mais peu employé.
Synonyme(s)
khalifa;
Renvoi(s) onomasiologique(s)
gouverneur; khalifa; makhzen; naïb; pacha; sultan;
Origine
Emprunt d'un lexème, d'un syntagme, d'une expression (avec son sens) à l'arabe.
Historique
Attesté dans Lanly, p. 74 et 110.
Français de référence
Réalité propre
Emploi qui réfère à une réalité propre au pays ou à la région de la variété de français, ou qui en provient.
#MA-511924