Maroc zaouia 01.
9 citations
Commentaires
Renvois
Histoire
Francophonie
Ouvrir dans une nouvelle fenêtre
VedetteDéfinition
zaouia (n. f.) [API] Cliquez pour entendre la prononciation.

Établissement religieux placé sous l'autorité d'une confrérie musulmane et spécialement affecté à l'enseignement coranique; lieu de réunion d'une confrérie.



[État des données: avancé]
Variante(s) graphique(s)
zaouiya; zawiya
Citation(s)Référence(s)
Dans une impasse, s'ouvre la porte d'une zaouia de zellijs vertes.1954/1978, A. Sefrioui, La boîte à merveilles, p. 58.

[littérature]
Il s'installa loin de sa famille à Saquiat el Hamra, et fit bâtir une maison de pierre: "Dar el Hamra" qui devint une zaouia. Son pouvoir s'étendit et se renforça.1981, T. Ben Jelloun, La prière de l'absent, p. 120.

[littérature]
Les principales manifestations de l'activité intellectuelle étaient des réunions publiques ou privées. Les premières avaient toujours pour cadre un édifice religieux, mosquée ou zawiya.1987, R. Le Tourneau, Fès avant le protectorat, p. 476.

[études scientifiques]
La médina recèle un véritable trésor et monuments historiques avec 23 portes, 30 mosquées, 16 zaouias.1991, L'Opinion, 6 juillet.

[presse, journaux, périodiques]
Une ville comme Oujda par exemple, où étaient établies des zaouias pour la diffusion de la culture islamique rayonnait.1992, Le Matin du Sahara, 12 décembre.

[presse, journaux, périodiques]
On pense qu'il [Boulanger] s'était réfugié dans une zaouia pour échapper aux regards.1993, L'Opinion, 20 mars.

[presse, journaux, périodiques]
Cette époque, a-t-il ajouté, a connu la multiplication des zaouias, conçus non pas comme lieu de militantisme mais en tant que centres de charlatanisme, prônant la résignation et le fatalisme.1995, Le Matin du Sahara, 27 février.

[presse, journaux, périodiques]
[...] La prière de l'Aïd se déroulait le jour même de la fête dans les msalla, les zaouiya", les mausolées ou les grandes mosquées.1997, L'Opinion, 21 avril.

[presse, journaux, périodiques]
Arrivés à la ville d'Essaouira, ils sont accueillis officiellement et hébergés à la zaouia. 2000, Le Journal, 22-28 avril.

[presse, journaux, périodiques]
Commentaire linguistique
Terme compris du plus grand nombre de francophones mais peu employé.
Synonyme(s)
médersa;
Renvoi(s) onomasiologique(s)
Coran; école coranique; fondouk; fquih; marabout; médersa; m'hadria; msid; ribat; salafi, e; soufi, e; taleb; tariqa; zaouia; zaouia;
Origine
Emprunt d'un lexème, d'un syntagme, d'une expression (avec son sens) à l'arabe dialectal.
Historique
De l'arabe [API], littéralement "angle, coin, cellule d'un reclus, monastère, hospice". Attesté en français de référence dans la deuxième moitié du XIXème siècle (voir TLF, RobHist, Littré sup. 1877, Besch. 1887, NasserLex).
Français de référence
Réalité propre
Emploi qui réfère à une réalité propre au pays ou à la région de la variété de français, ou qui en provient.
Francophonie
Commentaire(s) intrazone
Terme employé également par les locuteurs francophones algériens et tunisiens.
#MA-517783