Maroc zaouia 03.
3 citations
Commentaires
Renvois
Histoire
Francophonie
VedetteDéfinition
zaouia (n. f.) [API] Cliquez pour entendre la prononciation.

Construction élevée autour de la sépulture d'un saint.



[État des données: avancé]
Variante(s) graphique(s)
zaouiya; zawiya
Citation(s)Référence(s)
Au delà de cette cour s'ouvrait la zaouia. De chaque côté d'une pièce carrée où se dressait le catafalque du Saint, deux portes conduisaient aux chambres des pèlerins. Des gens venus de loin, pour se débarrasser de leurs maux, vivaient là avec leurs enfants, attendant la guérison.1980, A. Sefrioui, La maison de servitude, p. 24.

[littérature]
Khallili, frêle présence, écoute [...] chante, psalmodie, se détache de son corps, sa voix fait surgir le moussem là bas, en haute montagne dans le Rif, dans la zaouia d'un marabout vénéré, une ville immense de tentes.1983, E. Amran El Maleh, Aïlen ou la nuit du récit, p. 17.

[littérature]
Situés dans l'enceinte de zaouias blanches surmontées d'un dôme unique, et à l'écart des agglomérations, leurs tombeaux se signalaient par une maçonnerie cubique très simple [...] Ces bâtiments étaient souvent entourés d'oliveraies d'où pointaient quelques palmiers centenaires. L'eau n'y manquait jamais: quand les zaouias n'étaient pas au creux d'une vallée, près des cours d'eau, on creusait des puits ou des citernes qu'on approvisionnait régulièrement.1984, M. Khaïr-Eddine, Légende et vie d'Agoun'chich, p. 43.

[littérature]
Commentaire linguistique
Terme employé assez fréquemment par l'ensemble des locuteurs francophones.
Synonyme(s)
marabout;
Renvoi(s) onomasiologique(s)
baraka; hdia; kaswa; kouba; marabout; mokadem; moussem; sadates; wali; zaouia; ziara;
Origine
Emprunt d'un lexème, d'un syntagme, d'une expression (avec son sens) à l'arabe dialectal.
Français de référence
Réalité propre
Emploi qui réfère à une réalité propre au pays ou à la région de la variété de français, ou qui en provient.
#MA-517785