Avis et études
Francophonie
Québec truite 02.
2 citations
Renvois
Encyclopédie
Histoire
Avis et études
VedetteDéfinition
truite grise (loc. nom.)

Omble de grande taille (Salvelinus namaycush), d'une couleur allant de grisâtre à noire.



[État des données: avancé]
Variante(s) graphique(s)
Voir sens 01.
Citation(s)Référence(s)
Nous avons la grosse truite grise, qui atteint jusqu'à vingt livres en pesanteur, la truite saumonée [c.-à-d. l'omble de fontaine], dite truite de lac, qui pèse d'une demie à cinq livres, la truite de ruisseau ou de rivières [sic], dont les plus pésantes n'excèdent pas trois livres. 1887, J.M. LeMoine, Chasse et pêche au Canada, p. 246.

[études scientifiques]
La truite grise est un de mes poissons préférés. C'est un adversaire un peu mystérieux dont les humeurs sont difficiles à cerner, qui peut rester stoïque pendant des heures devant vos plus belles offrandes avant de se décider à relever le gant du défi que vous lui lancez, et lorsqu'il le fait vous vous rendez vite compte que vous avez affaire à un poids lourd. Pendant la bataille, la grise ne gaspille pas ses énergies à effectuer des bonds spectaculaires, elle les met toutes dans ses plongées irrésistibles vers le fond. 2000, Sentier Chasse-Pêche, mai, p. 99.

[presse, journaux, périodiques]
Dérivé(s), composé(s) et mot(s) de même famille
truite; truitelle
Synonyme(s)
touladi
Renvoi(s) onomasiologique(s)
achigan; anguille; arctic char; barbeau; barbotte; barbottine; barbue; camus; capelan; carpe; crapet; doré; dorin; goberge; goujon; haddock; loche; malachigan; maskinongé; maskinongé-tigre; méné; morue; musky; ouananiche; perchaude; perche; poisson; poulamon; sardine; sole; touladi; truite; truitelle
Données encyclopédiques
Voir sens 01.
Origine
Calque de l'anglais nord-américain.
Historique
C'est dans des écrits de la fin du XVIIe s. qu'on observe une première tentative d'identification des espèces de l'omble présentes dans l'est du Canada. En 1672, le jésuite Claude Dablon rapporte que l'on trouve aux environs du fort Michillimakinac, situé sur le lac Huron, «trois sortes de truites; une commune, l'autre plus grosse de trois pieds de long, & d'un de large; & la troisiéme monstrueuse». Décrivant de manière plus détaillée ces trois «sortes» de salmonidés, Louis Nicolas les nomme respectivement truite commune, truite bigarrée et grosse truite (v. RJ 55, p. 156 et 158; L. Nicolas, «Traitté des poissons», 1675 env., ANC, ms. 12223, fo [84vo] et «Histoire naturelle», 1685 env., ANC, ms. 24225, fos 183-184). Comme, à cette époque, la notion d'espèce n'avait pas encore la précision scientifique qu'on lui connaît aujourd'hui, on peut penser que Nicolas a associé les deux premiers noms à des formes différentes de l'omble de fontaine plutôt qu'à deux espèces de l'omble; en revanche, l'appellation grosse truite désignait clairement le touladi (voir l'exemple cité sous le sens 05.). Les noms communs actuels des trois espèces de l'omble présentes au Québec ont été formés en Amérique du Nord d'après des particularités de leur livrée. – Truite grise, depuis 1887. Calque de l'anglais nord-américain gray trout, de même sens, dans lequel l'adjectif gray fait référence à la couleur du poisson (v. Journal of the House of Assembly of the Province of New Brunswick, from the Sixth Day of February, to the Thirtieth Day of April, 1851, 1851, p. CCI et CCV : Great Grey Trout; v. aussi DictCan et Webster 1986).
Avis et recommendation(s)
Le nom officiel normalisé de la truite grise est touladi (v. BNQPêches-2 45, et OLFAvis-4, no 1560).
Français de référence
Remarque(s)
En France, truite s'applique à la truite véritable que l'on connaît au Québec sous le nom de truite brune.
Réalité propre
Emploi qui réfère à une réalité propre au pays ou à la région de la variété de français, ou qui en provient.
#QU-517477