Québec coureur de bois ou coureur des bois 03.
2 citations
Commentaires
Renvois
Histoire
VedetteDéfinition
coureur de bois (n. m.) [API] Cliquez pour entendre la prononciation.

Rare (Personne, animal) qui vit dans les bois.



[État des données: avancé]
Variante(s) graphique(s)
1. coureur-de-bois (parfois, de la fin du XIXe s. jusqu'au milieu du XXe. 2. coureur des bois (rare avant le milieu du XIXe s., de plus en plus courante à partir de cette époque, notamment dans la littérature).
Variante(s) phonétique(s)
[API] 
Citation(s)Référence(s)
(En parlant d'un Amérindien). Nos coureurs de bois font de tres beaux ouvrages de leurs grands jongs, et entre autres les fammes les entrelassent si bien qu'elles en font de fort belles nates taintes de divers couleurs et ornées de beaucoup de figures. Ce jong etant tiré hors de l'eau fournit un ragout aux sauvages qui le suceant par le bout d'en bas font couler dans leur bouche une humeur fort sucrée [ ... ].1685 env., L. Nicolas, Histoire naturelle, ANC, ms. 24225, fo 10.

[archives et textes anciens]
(Hapax, en parlant d'un orignal). Vers la fin du mois d'aout ce grand coureur de bois, et cet animal de passage entre en rut, et sa femmelle qui ne differe en rien de luy qu'en ce qu'elle n'a point de bois, luy produit un fan les 2 premières années qu'elle met bas vers la fin du mois de may [ ... ]. 1685 env., L. Nicolas, Histoire naturelle, ANC, ms. 24225, fo 94.

[archives et textes anciens]
Commentaire linguistique
1. Attesté de façon épisodique dans la documentation. 2. Attesté en outre quelques fois à la fin du XIXe s. et au début du XXe (par ex. dans La Gazette de Joliette, 7 août 1883, p. 2).
Renvoi(s) onomasiologique(s)
volontaire; voyageur
Historique
Pour l'origine de la forme, voir sens 01.
#QU-400662