Maroc bordj 01.
8 citations
Commentaires
Renvois
Histoire
Francophonie
Ouvrir dans une nouvelle fenêtre
VedetteDéfinition
bordj (n. m.) [API] Cliquez pour entendre la prononciation.

Fort, bastion ou tour destinés autrefois à défendre la médina. Vieux bordj



[État des données: avancé]
Variante(s) graphique(s)
borj
Citation(s)Référence(s)
Vous verrez la forteresse que c'est: un vrai nid d'aigle avec des bordjs, un rempart de pierre avec trois canons pointés sur les sentiers.1984, M. Khaïr-Eddine, Légende et vie d'Agoun' chich, p. 103.

[littérature]
Du haut de ce promontoire, pareillement à ce qui s'offre au regard à partir des hauteurs du bordj des Mérinides, on pourrait embrasser d'un seul coup le lacis inextricable d'un paysage humain.1990, E. Amran El Maleh, Le retour d'Abou El Haki, p. 46.

[littérature]
À Meknès, portes et bordjs sont gravement touchés par le facteur temps, face à l'indifférence de l'homme qui tend à ignorer la valeur de ces géants de l'histoire.1991, L'Opinion, 6 juillet.

[presse, journaux, périodiques]
Soixante quatorze bordjs [...] flanquent la muraille et cinq portes la percent.1992, L'Opinion, 24 avril.

[presse, journaux, périodiques]
Son borj isolé, que l'océan baignait durant les hautes marées, était édifié pour protéger le port étroit qui donnait accès au Ribat et surtout pour mieux défendre la cité contre tout débarquement ennemi.1995, Libération, 21 mars.

[presse, journaux, périodiques]
Ce bordj a été construit par Moulay Abdelaziz et il semble bien qu'à cette époque le rempart ouest ait été celui qu'on s'est surtout attaché à fortifier.1995, Le Matin du Sahara, 12 août.

[presse, journaux, périodiques]
Cette opération [...] porte sur l'amènagement des portes de Bab El Makina, la restauration des borjs.1996, Le Matin du Sahara, 28 juillet.

[presse, journaux, périodiques]
Le grand Méchouar, entouré de murailles en pisé, coiffé de borjs et de forme carée, renvoie à l'époque du Sultan Moulay Hassan Premier, qui en faisait un cadre pour des cérémonies officielles. 1998, Libération, 5 mai.

[presse, journaux, périodiques]
Commentaire linguistique
Terme compris du plus grand nombre de francophones mais peu utilisé.
Renvoi(s) onomasiologique(s)
baroud; bordj; dar elmakhzen; igherma; kasba; kouba; ksour; marabout; médersa; médina; méchouar; mellah; ribat; zaouia;
Origine
Emprunt d'un lexème, d'un syntagme, d'une expression (avec son sens) à l'arabe.
Historique
De l'arabe [API], "tour, fort". Attesté en français de référence dans la deuxième moitié du XIXe siècle (voir TLF, RobHist, Littré sup. 1877, Besch. 1887, NasserLex).
Français de référence
Réalité propre
Emploi qui réfère à une réalité propre au pays ou à la région de la variété de français, ou qui en provient.
#MA-411430