Maroc guich 02.
6 citations
Commentaires
Renvois
Histoire
Francophonie
Ouvrir dans une nouvelle fenêtre
VedetteDéfinition
guich (n. m. ou adj.) [API] Cliquez pour entendre la prononciation.

(n.) Terres qui ont été attribuées aux tribus, aux troupes guerrières en échange de leurs services, (adj.) qui est relatif, propre à ces terres.

terres guich

[État des données: avancé]
Citation(s)Référence(s)
Pour fournir des terres aux colons, on utilise d'abord les domaines makhzen puis les terres guich intégrées dans le domaine privé de l' Etat par le dahir de 1914.1968, J. Brignon et alii, Histoire du Maroc, p. 354.

[études scientifiques]
Depuis que les agriculteurs établis sur les terres guich peuvent à leur tour bénéficier du Crédit agricole, une mutation se dessine par l'apparition de petites plantations prometteuses.1990, A. M. Alaoui, La colline de Moïse, p. 72.

[littérature]
Meknes comporte des espaces immenses totalement découverts dont 100 hectares appartenant aux habous et 500 hectares qui dépendent du guich.1991, L'Opinion, 6 juillet.

[presse, journaux, périodiques]
Les interventions des députés ont également porté sur l'habitat insalubre [...] sur la situation préoccupante de certaines zones de la médina de Rabat, ainsi que sur l'apurement juridique de certains dossiers de transfert des terrains guich à la municipalité.1995, Libération, 28 mars.

[presse, journaux, périodiques]
Par ailleurs, d'autres mesures concernent l'affectation du foncier public (domaines, guich, collectif) aux programmes de l'habitat social.1995, Le Matin du Sahara, 6 juillet.

[presse, journaux, périodiques]
La commune de Boufekrane est établie sur un terrain de 440 hectares exclu par la commission de délimitation du guich (Arrêté du 12/4/1932) qui appartenait aux chorfas de Boufekrane, cette commission leur a reconnu le droit de zina puisqu'ils n'ont pu présenter le dahir de cession que leur aurait fait le sultan Moulay Abderrahmane.1995, Al Bayane, 21 octobre.

[presse, journaux, périodiques]
Commentaire linguistique
Terme spécialisé, employé à l'écrit surtout par les intellectuels.
Dérivé(s), composé(s) et mot(s) de même famille
guichard;
Renvoi(s) onomasiologique(s)
bien habous; domaine makhzen; feddan; guich; habous; melk; waqf;
Origine
Emprunt d'un lexème, d'un syntagme, d'une expression (avec son sens) à l'arabe dialectal.
Français de référence
Réalité propre
Emploi qui réfère à une réalité propre au pays ou à la région de la variété de français, ou qui en provient.
#MA-414543