Vedette

gadoue (n. f.)
[ɡadu]

Définition

Mélange de neige fondante, de sable, de sels, etc.
Patauger dans la gadoue. Il y a de la gadoue dans les rues aujourd'hui. QU_e318
[État des données: avancé]
Citation(s) Référence(s)
Rendez-vous compte : je voyage constamment entre Montréal, Boston et Londres... En hiver, c'est un choix de supplices : la gadoue de ma bonne ville, la brume frigide de Boston et votre satanée pluie!
1966, M. Gagnon, Marie Tellier, avocate, sem. 179, épisode 3, p. 2 (radio).
[radio-télévision]
La pièce de la souffleuse qui sert à «ajuster son tir» de neige dans les camions se serait brisée, faisant projeter la gadoue sur les façades des maisons aux 37, 39 et 45 Sainte-Geneviève, avant qu'on n'arrête la machine.
1980, Le Soleil, 20 déc., p. A7.
[presse, journaux, périodiques]
Un mois de mars très doux vint enfin éclairer ses fenêtres maculées de giboulée et de gadoue. Elle commença à compter les jours qu'elle aurait à attendre avant de partir pour Saint-Tite.
1985, A. Cousture, Les filles de Caleb, t. 1, p. 486-487.
[littérature]
Les Québécois passent de quatre à six mois par année les pieds dans la neige et la gadoue. Malgré cela, ils doivent, chaque fois qu'ils pénètrent dans leur maison au cours de l'hiver, laisser bottes, sel et saletés sur le parquet de l'entrée principale.
1990, La Presse, 13 janvier, p. J1.
[presse, journaux, périodiques]

Commentaires

Utilisé surtout pour éviter sloche, notamment dans la langue des médias.

Synonyme(s)

Origine

Innovation sémantique français de référence

Historique

Depuis 1961 (R. de Chantal, dans Le Droit, Ottawa, 30 mars, p. 2). Par extension du sens de «terre détrempée», attesté en France depuis 1920 (v. TLF). Bien que l'emploi québécois ait été rapproché de gadoue «boue de neige», relevé en Lorraine (v. ALLR 45, v. aussi ACFBull-2, no 11), il n'y a aucun lien entre eux. La forme gadoue est d'origine obscure en français (v. FEW 23, 83a).

Avis et recommendation(s)

Recommandé à quelques reprises depuis les années 1960.

Français de référence

Remarque(s)
En France, gadoue a le sens de «terre détrempée».
QU: 1172