Vedette

pendulaire (n.)
[pɑ̃dylɛʀ]

Définition

Personne qui fait la navette tous les jours (en tram, en train, en car postal ou avec sa voiture) d'une commune à une autre entre sa résidence et son lieu de travail ou d'études.
Les pendulaires créent des embouteillages sur l'autoroute à l'heure de pointe. Tarifs spéciaux des CFF pour les pendulaires.
[État des données: avancé]
Citation(s) Référence(s)
Il serait intéressant d'établir une statistique sur les «pendulaires» venus de la périphérie, qui chaque jour occupent un espace public pour garer leur voiture pendant leur travail à Fribourg.
1983, La Liberté, 2 août.
[presse, journaux, périodiques]
Et seuls quelque 200 000 pendulaires bénéficient encore de l'ancien prix [de l'abonnement demi-tarif des CFF], en récompense de leur fidélité.
1993, Le Matin, 27 avril, p. 5.
[presse, journaux, périodiques]
[...] donnant droit aux pendulaires, que le réseau appelle soudain des «navetteurs» [v. francophonie] .
1993, L'Express, 27 avril, p. 11.
[presse, journaux, périodiques]
Cependant, Zurich a tout à gagner de ces gros travaux entièrement pris en charge par les CFF; le tunnel du Zimmerberg prolongera celui de Thalwil presque jusqu'à Zoug, ce qui permettra d'effectuer le trajet Zurich-Lucerne en 39 minutes, soit dix de moins qu'actuellement. Or, les pendulaires sont nombreux entre la Suisse centrale et la métropole alémanique.
1994, Le Nouveau Quotidien, 17 août, p. 3.
[presse, journaux, périodiques]
Les pendulaires font des petits. Il suffit de contempler l'autoroute de contournement de Lausanne aux heures de pointe pour saisir l'ampleur du phénomène. Mais les grandes migrations quotidiennes ne sont plus l'apanage de la région lausannoise et de quelques communes de l'arc lémanique. C'est tout le canton qui doit aujourd'hui prendre en compte la mobilité professionnelle croissante des Vaudois. Plus d'une personne active sur deux est désormais à ranger dans la catégorie des pendulaires.
1995, 24 heures, 21 mars, p. 15.
[presse, journaux, périodiques]
Entre 25 000 et 30 000 pendulaires français passent quotidiennement la frontière.
1995, Le Nouveau Quotidien, 12 juillet, p. 12.
[presse, journaux, périodiques]
Elle [la région de Moudon] semble forcée à un développement endogène; ses pendulaires sont plus attirés par Lausanne que par la Broye fribourgeoise, et les projets de collaboration avec Fribourg [...] sont encore en attente.
1995, Le Nouveau Quotidien, 30 août, p. 8.
[presse, journaux, périodiques]
Bâle-Ville débourse 7 millions pour transformer la petite gare Saint-Jean, qui jouxte la frontière française. Pendant 95 ans, elle s'est consacrée aux marchandises. Saint-Jean accueillera désormais des pendulaires alsaciens.
1997, Le Nouveau Quotidien, 30 mai, p. 21.
[presse, journaux, périodiques]
Le mois dernier les pendulaires se coltinant tous les jours le trajet Evian-Genève – à la vitesse record de 45 km/h – s'étaient ainsi plaint de devoir voyager dans des conditions dignes de wagons à bestiaux.
2006, Le Courrier, 14 novembre, p. 3
[presse, journaux, périodiques]
En mettant les deux villes à 10 minutes l'une de l'autre dès 2014, [la liaison rapide entre Neuchâtel et La Chaux-de-Fonds] offrirait une alternative crédible à la voiture. Aujourd'hui, la proportion de pendulaires qui prennent le train est très faible (9,5%) par rapport à l'axe Genève-Lausanne (34%) ou la région zurichoise (48%).
2007, Le Temps, 12 février, p.7
[presse, journaux, périodiques]

Répartition

  • s01 - Suisse romande

Historique

Le français de référence connaît migration pendulaire n. f. «déplacement quotidien entre le domicile et le lieu du travail et vice-versa (t. de sociologie)» (dp. LarSuppl 1968, v. TLF et GR 1985). L'emploi spécialisé du français de Suisse romande a sans doute été influencé par l'all. Pendler, -erin n. m., f., formé sur pendeln v. intr. «regelmäßig von einem Ort zum anderen fahren, besonders von der Wohnung zum Arbeitsplatz» (LangenscheidtGroß 1993); mais d'autre part, il n'est pas absolument inconnu en France (voir Français de référence). — Manque à FEW 8, 186b, pendulus 1. — Sans tradition lexicographique; DSR 1999; «Région. (Suisse)» NPR 2007.

Étymon du FEW

pendulus

Français de référence

Remarque(s)
N'est pas absolument inconnu en France («Plutôt pendulaire ou plutôt cottage ? Les télétravailleurs sont légions [sic] et le phénomène pourrait prendre encore de l'ampleur dans les années à venir.» Libération, 1er mars 1995, p. 19).

Francophonie

Commentaire(s) intrazone
BELGIQUE: En Belgique, on dit navetteur, -euse (v. MassionBelg 1987; Belg 1994); c'est d'ailleurs le terme recommandé par DictTermOff 1994 pour remplacer l'anglicisme commuter.
Renvoi(s) aux autres zones francophones
AMÉRIQUE DU NORD: Une source (DictTermOff 1994) prétend que le terme navetteur est utilisé en Suisse et au Canada; or, nous n'avons relevé qu'une seule attestation pour la Suisse (v. citation, L'Express 1993 ), où ce terme suscite la surprise; quant au Canada, nous n'avons rencontré ce terme dans aucune source.
SU: 19048