Vedette

réchapper (se ~) (v. pron.)
[səʀeʃape]

Définition

Survivre, s'en sortir. – (En partic.). Se débrouiller pour joindre les deux bouts, pourvoir à ses besoins ou à ceux de la famille malgré de très petits moyens.
Ils ont dû travailler dur pour se réchapper.
[État des données: avancé]
Citation(s) Référence(s)
– Oui, c'est vrai, je suis bien à plaindre. Un homme tout seul, ça se réchappe toujours!... Mais avec sept enfants, ce n'est pas bien gai de s'en aller recommencer avec pas cent piastres dans sa poche!...
1919, Frère Marie-Victorin, Récits laurentiens, p. 161.
[littérature]
Ils disent qu'il faut être spécialisé de nos jours pour se trouver de l'ouvrage. Ben, voulez-vous que je vous le dise : un métier, de nos jours, c'est pus rien. On passe la moitié de sa vie à l'apprendre son métier, pis le reste de sa vie à l'oublier. Non, les belles époques des métiers, c'est fini. Aujourd'hui, c'est pus que dans des petites jobs qu'un homme se réchappe...
1945, G. Roy, Bonheur d'occasion, p. 205.
[littérature]
Aussitôt dit, aussitôt elle a pris charge des opérations. [...] Elle commandait du papier, des ciseaux. J'allais chercher la colle et la farine pour faire la neige et le verglas. Je retombais dans mon rôle préféré de faire les commissions et de me réchapper en me jetant dans la boisson.
1990, R. Ducharme, Dévadé, p. 137-138.
[littérature]

Historique

Depuis 1919. On peut rapprocher de cet emploi la forme s'échapper qui a le même sens en Suisse romande (v. GPSR : «Fó tàtsyè dè trouà on mòyin pò s'étsapà, il faut tâcher de trouver un moyen pour se suffire»).
QU: 3058